Du 30 juillet au 4 août 2017, la onzième édition du fabuleux festival a eu lieu : poésie, danse, arts plastiques, musique, cinéma, théâtre, marche, arts de la rue, cidre, bulots...

Une météo pluvieuse a contrarié certains spectacles de rue, déplacés dans la Salle Polyvalente, mais on retiendra l'affluence et l'enthousiasme sans faille du public. Cliquez donc ci-contre pour raviver les bons souvenirs... TRACT_PIROUESIE_2017.pdf

On se souviendra longtemps des ciné-concerts, des chansons Papous. Un génie trop modeste s'y est révélé, enfin : pianiste virtuose, exquis poète, âme profondément humaniste, bienfaiteur sans compter du projet Pirouésie, initiateur de chantiers multiples dont Pierre et le Loup l'an prochain... hélas, Jean-Marc Rainsant n'est plus. Nous pleurons sa disparition en novembre.

Même chagrin depuis septembre pour un autre ami prodigieux, non point à l'affiche mais en coulisse, bienfaiteur sans compter de Pirouésie — un homme d'incommensurable humanité, d'immense culture, d'humilité quasi pathologique... —, Stéphane Baron. On en parle là-bas.

La prochaine édition du festival leur sera dédiée.

Nouvelles récentes (décembre 2017) de l'hommage à Jean-Marc ici.
JMR4.png
En découvrant ces affiches au mois de juin dernier, il avait prédit : une publicité qui va taper dans l'œil. Chose promise, les deux ciné-concerts furent éblouissants.
CINE_CONCERTS_PIROUESIE_2017.jpg

PS — Article paru dans Livre-échange n°72 de juin 2017 :
PIROUESIE_LIVRE_ECHANGE.png

2011-08-11_Pirou.jpg